jeudi 9 avril 2009

Les gens qui portent des croix

Alors, en Espagne, les gens sont vraiment bizarres. Au printemps, quand il n'attendent pas que les cigognes leur refourguent du shit marocain, les gens, pendant une semaine (dix jours plus exactement), dite "la semana santa", portent des croix, ou des Vierges, ou Sainte-Anne, ou Saint-Joseph, ou bien n'importe quel statue de saint qu'ils trouvent dans les églises ! C'est étrange, quand même ! Enfin, ça se fait un peu partout, mais surtout à Séville, parce qu'il y a plus d'églises qu'ailleurs, et que chaque église veut sortir ses statues dans la rue. Alors forcément, pendant la semaine en question, les processions n'arrêtent pas.


Mais qu'est-ce donc exactement qu'une procession ? Parce qu'on cause, tout ça, mais toi, ça te dit rien une procession. Ben ce sont des kilomètres de gens, en file par rang de trois ou quatre maximum (c'est pas bien large, les rues à Séville), qui pour certains sont déguisés en pénitents de l'époque de l'Inquisition (quand on condamnait un Juif ou un homosexuel au bûcher, par exemple, il devait porter une espèce de chapeau qui ressemble à ceux du Ku Kux Klan), des hommes, des femmes, des enfants, plein de gens, quoi, qui participent aux activités de l'église du coin, et qui donc participent aussi à la procession. Ils tiennent à la main un grand cierge, ou parfois des croix (pas des vraies, des en cartons). Y a aussi des gars qui sont habillés en militaires et qui jouent donc de la musique militaire, et puis surtout, au milieu, le "paso". C'est un genre de gros truc super lourd sur lequel on place les statues, soit une toute seule (un Christ en croix, en général), ou bien plusieurs statues, avec une petite mise en scène (par exemple on trouve dans l'église une statue de Jésus qui tend la main, en face on va mettre la Vierge à genoux). Y a peut-être une bonne trentaine de gros types costauds et transpirants qui portent ça, pendant huit heures en général (ils doivent parcourir la ville avec en moyenne 60 kilos chacun à transporter, forcément ça prend du temps), en s'arrêtant dès que le passage se fait trop étroit et que le paso a du mal à rentrer, ou bien simplement le temps que toute la procession se regroupe (parce que tout le monde ne marche pas au pas non plus).
Mais le vrai spectacle (parce qu'en fait, toutes ces statues, ben ce sont des statues, quoi, rien de bien excitant), ce sont les gens dans la rue qui regardent passer les croix. Tout le monde sort, endimanché, avec enfants, tupperwares, bières, gateaux et sandwichs de toutes sortes, et attend le passage des croix le long des rues. Pour rendre l'attente moins longue, la plupart des gens sont assis sur des sièges transportables, parlant, buvant, commentant le retard pris par la procession ou bien la beauté de la Virgen de la Macarena (une véritable star, on se lève à 2h du matin pour la voir passer !).
Tout un spectacle, donc, qui a inspiré ce matin à un passant qui promenait son chien (et ce dernier s'arrêtait visiblement pour la ènième fois le long d'un mur) "tu t'arrêtes encore plus souvent que les processions !".

P.S : cet article si long devait à la base être une simple bribe, la dernière phrase en l'occurence. Mais face au refus de la webmaster du site de la placer dans la section "bribes", l'explication du contexte de celle-ci a nécessité une page entière.

Article écrit par Mon Pain de Seigle.

Aucun commentaire: