dimanche 15 février 2009

L'histoire d'Œdipe

Laïos est roi de Thèbes. Marié à Jocaste, il a un enfant. Les oracles annoncent que cet enfant, quand il aura grandi, tuera son père et épousera sa mère.

Œdipe et l'énigme du Sphinx

Evidemment, Laïos n'est pas d'accord et décide de tuer l'enfant. Il confie cela à un guerrier qui, au lieu de le tuer, va le perdre dans la forêt. L'enfant, les chevilles percées et attachées par une corde à un arbre provoque la pitié d'un couple de bergers qui le recueille et le confie à Polybe, le roi de Corinthe. Il reçoit alors le nom d'Œdipe qui, en grec, signifie "pieds gonflés".
A la puberté, il va à la ville de Thèbes, sans savoir qui il est. Il rencontre un vieillard (le roi de Thèbes, son père) qui, pour ne lui avoir pas laissé le passage, le combat. Œdipe le tue.
A l'entrée de la ville, il rencontre le Sphinx femelle défenseur de la cité, la terrorisant même complètement : elle a l'habitude de poser des énigmes aux habitants qui ne doivent la vie sauve qu'à une bonne réponse. Jusque là personne n'a pu répondre à ses énigmes. Le Sphinx pose la devinette suivante à Œdipe : "Quel est l'animal qui marche à 4 pattes le matin, à 2 pattes à midi et à 3 pattes le soir ?" Œdipe trouve la réponse et rentre en héros à Thèbes. La ville lui propose de monter sur le trône, puisque la place est libre. Il épouse Jocaste, en a des enfants et durant 15 ans vit le bonheur.
Puis la peste ravage la ville, qui demande pourquoi à l'oracle : "la peste est la punition des Dieux vis à vis d'un parricide et d'un inceste". Œdipe découvre qu'il s'agit de lui. Il se crève les yeux de désespoir, Jocaste se pend. Antigone sa fille l'accompagne hors de la ville qui l'a chassé. Ils partent tous les deux trouver asile à Athènes.

Freud découvre le complexe au cours d'une auto-analyse, en méditant sur l'histoire du héros grec Œdipe, telle qu'elle est narrée dans l'œuvre de Sophocle. Dans ses premiers écrits, Freud parle plus volontiers de "complexe nucléaire" ou "complexe maternel". Ce n'est qu'en 1910, dans son texte intitulé Contribution à la psychologie de la vie amoureuse qu'apparaît le terme "complexe d'Œdipe". Selon Freud, l'élaboration d'un complexe d'Œdipe constitue une étape normale dans le développement psychologique des garçons. La mère étant perçue, depuis le premier stade du développement, comme la "nourricière" qui procure du plaisir (en donnant le sein), le petit garçon tend progressivement à "se l'approprier". Chez la fille, ce phénomène est appelé le complexe d'Electre.

4 commentaires:

losri a dit…

C'est trop triste ton histoire !!! Mais il parait que c'est la vie !!! Il parait aussi que Freud est un peu dépassé dans le domaine mais certainement qu'il n'a pas tout à fait tort pour expliquer certaines choses de la gente masculine... pour la gente Féminine... un peu matcho le Freud !!! (ou de son époque ??)

Anonyme a dit…

oui mais c ki ses alliés ?? merci c parceque demain g un exposé sur lui !! =((

Luve mytho a dit…

Moi qui suis fan de la mythologie, je vous remercie!!!

Anonyme a dit…

c qui c'est alliés