lundi 18 janvier 2010

Homme + électroménager = courage, fuyons !

Salut mon pote, la pêche ?
Moi c'est plutôt la flotte chez moi...

Tu t'es déjà retrouvé face à un homme se servant d'une machine à laver ? Si tu es un homme toi-même, imagine toi devant une machine à laver, hein. Ben ça donne des choses chelou des fois. Moi par exemple là, j'ai plus de machine à laver. Parce que l'Homme l'a touchée. Ils disent de nous, qu'on sait pas bricoler ou réparer notre voiture... Mais jusqu'à présent, à chaque fois que j'ai fait ma vidange, ma voiture roulait après ; la sellerie que j'ai construite il y a 6 ans, elle tient encore debout ; les enclos à cochons d'Inde aussi ; mes filtres à huile aussi ont tenu la route ; les clôtures de ma jument aussi sont restées fières et belles ; les meubles que j'ai montés aussi, tiennent encore debout ; mes siphons sont toujours propres ; les joints accessibles de mes lavabos sont changés régulièrement ; enfin bref, plein de trucs comme ça. Et par dessus tout : ma machine à laver a toujours parfaitement fonctionné.
Sauf qu'aujourd'hui, je rentre du travail les bras chargés, et après avoir sommé l'Homme d'aller acheter des croquettes pour mes deux fauvettes (ce qu'il fit fort promptement, je dois noter, et ce sans erreur : il a acheté les bonnes !), il s'approche de moi tout sourire, et me réclame un bisou (que je fis volontiers en voyant le paquet de croquettes sur le plan de travail et en plus, en déduisant que s'il sortait de la pièce où gît la machine à laver, c'est qu'il avait lancé une lessive).
Puis là il me dit : "Je crois que j'ai fait une connerie avec ta machine à laver". Les paquets de litière par-terre, le sac à main de même, les bras ballants et les yeux grands comme des pamplemousses, je lui sors un "QUOI ????!!" des plus significatifs et me dirige vers ladite machine à laver. Il tente d'argumenter après m'avoir lâché un "bon, j'aurai eu un bisou quoi qu'il arrive" et me dit qu'il a mis trop de linge dedans, qu'il l'a donc arrêtée, puis vidée un peu, et relancée, mais qu'il y a un bruit bizarre. Et comment ! Le tambour ne tourne plus ! Après avoir lancé une machine sans eau il y a quelques temps, voilà maintenant qu'il lance des machines pleines à craquer, laine et coton et blanc et couleurs confondus... Je n'ai tout de même pas osé demandé à combien ! "Moi je mets tout ensemble sur 30 délicat, comme ça j'suis sûr qu'il y a pas de problème !" qu'il dit l'Homme d'une autre femme. Le mien il dit juste qu'il met tout ensemble parce qu'il a des produits faits pour.
Fort heureusement, mon voisin a une super boîte à outils, et l'Homme n'est quand même pas dénué à 100% de l'utilisation de ses mains. Aussi vient-il d'ouvrir ma petite machine à laver et de me la réparer (remis la courroie en place). Ben oui, faut pas que je sois trop médisante non plus, mais quand même ! Maintenant il faut que je lui apprenne à trier le linge...

3 commentaires:

losri a dit…

Pour le tri du linge ce n'est pas gagné tu peux me croire.... j'en ai encore eu l'expérience la semaine dernière !!!

Kikekwa a dit…

J'en ai bien peur... J'ai essayé de lui expliquer hier, que le blanc se met à part, mais il croit que c'est que quand les vêtements sont neufs. Pareil pour les différentes matières, quoiqu'il sait que le cachemire mérite un traitement particulier ! C'est pas désespéré, j'y crois :D

Torquemada a dit…

Je m'insurge contre de telles affabulations. Le problème du tri c'est qu'il n'y en a pas. Et quand je vois une machine à laver pleine, et bien je la lance, tout simplement. Je trouve ça facile de crier sur l'homme pour une faute qui ne vient pas de lui... Tu devrais me remercier de te montrer la faille dans ton système de tri. Grâce à moi tu gagnes en organisation ;)