samedi 22 novembre 2008

Les bisous

Salut l'ami !
Les bisous, c'est universel. L'autre soir on se demandait avec l'ami pourquoi on fait autant de bisous, et paradoxalement, pourquoi c'est si tabou.
Bisous, tu le dis tout le temps : à la fin d'une conversation téléphonique, principalement. Comme si prononcer le mot pouvait amener la sensation du bisou sur les joues de ton interlocuteur. C'est l'intention qui compte, mais quand-même...
Tu l'écris aussi beaucoup à la fin de tes courriers, papier ou électroniques, comme pour dire au revoir. Parce que in real laïfe, tu fais des bisous quand tu quittes quelqu'un. Je parle de tes amis là.

Mais finalement, pourquoi fais-tu autant de bisous ?

"On se fait la bise ?" est maintenant assimilé comme une politesse amicale, c'est comme ça que tu dis bonjour aux gens maintenant. Ou tu leur serres la main. Pourquoi tu leur serrerais pas la bouche ? Tu te vois, arriver au boulot et serrer la bouche de ton/ta boss ?
Ce serait pourtant sympa, imagine ! T'aurais même plus besoin de dire à ton/ta boss ou à tes collègues que tu les trouves moches, et qu'en plus ils puent de la gueule, suffirait juste de pas leur dire bonjour ! Cela dit ça rendrait bien service, et à tout le monde (pour l'halitose) ! Pis a contrario, c'est une super façon de dévoiler ses pulsions refoulées à son entourage. Au risque de se prendre une grosse beigne aussi.
Sinon avec ton amoureu(x)se, vous vous faites des bisous aussi. Mais là c'est pas pareil, parce que c'est pas le bisou genre "bonjour ça va ?" c'est des bisous plus significatifs. Et alors là, avec mon ami toujours, on s'est dit que les bisous mous c'était super naze. Quelle horreur quand ton amour te fait un bisou mou !! Quand on te fait un bisou, tu es en droit de t'attendre à un minimum d'enthousiasme ! Pas à cette passivité lymphatique, presque comateuse, de la bouche inerte et flasque, comme une coquillette trop cuite ! Et pourtant... Si, j'te jure ça existe !
Bref, du coup on en a conclu que ce serait cool si on pouvait avoir des cours de smacks au collège.

Avis aux amateurs : les bisous mous c'est de la merde !

Aucun commentaire: