vendredi 7 novembre 2008

Tu es intelligent

C'est l'histoire d'un lapin qui possède l'intelligence de 4000 individus. J'ai ponctionné de la matière grise, et je m'en suis greffé un peu. J'ai commencé les ourlets, tout fonctionnait à merveille. Mais quand j'ai refermé la boîte, je me suis sentie bizarre, en fait Dieu avait tout prévu et la matière grise ponctionnée et cousue à ma cervelle est programmée pour ne pas résister dans un corps étranger. Elle fond. Et se régénère dans le cerveau du lapin.
C'est alors que j'ai décidé de me greffer le cerveau entier du lapin. Idem, toute ma tête a fondu.
Puis un jour, après beaucoup de travail, j'ai entrepris de me greffer la tête entière du lapin. Et là ô, miracle, ça a fonctionné !

Je me suis donc retrouvée avec l'intelligence de 4000 individus dans ma tête. J'ai alors eu l'idée de créer d'autres individus. Ce n'est pas un problème pour moi maintenant. J'en ai créé de toutes les tailles, de toutes les couleurs, de toutes les formes. Parmi mes meilleurs spécimens, il faut mentionner l'homme aux moignons rétractables, la femme aux cheveux absorbants, le calamar imperméable et la mouche aspirante.
Mais le plus étrange quand tu as l'intelligence de 4000 individus, c'est que tu passes pour un con parce t'es intelligent. Parce qu'évidemment, tu as pris le soin de créer des individus un peu plus bêtes que toi, mais tu pensais pas qu'ils seraient stupides au point de ne même pas comprendre que tu es comme eux ! Entre nous, même sans l'intelligence de 4000 individus, tu ne penses pas que c'est de plus en plus difficile d'admettre que tu es comme moi, que je suis comme ton pote, et que ton pote est comme mon père ? Qu'est-ce qui nous unit toi et moi ? Si ce n'est le plaisir éprouvé à la vue d'un nuage qui ressemble à une fleur, ou la tristesse ressentie quand un gentil meurt dans un film d'amour ? Les larmes qui coulent de tes yeux sont les mêmes que les miennes, même s'il m'arrive de pleurer de rire... Les mots qui sortent de ta bouche sont les mêmes que les miens, même si on ne les met pas souvent dans le même ordre... Les couleurs que tu vois sont les mêmes que les miennes, même si je n'ai pas la certitude que nous ne sommes pas daltoniens, toi ou moi... D'ailleurs comment le savoir ? On m'a appris que le bleu c'était bleu. Mais peut-être est-ce le vert qui est bleu ?

Aucun commentaire: