mardi 6 juin 2006

Bronzez Sans Cruauté !


L'indice BSC : le seul sans cruauté !

CONTEXTE DE LA CAMPAGNE

En Europe, environ 40 000 animaux sont sacrifiés pour des tests cosmétiques cruels et non fiables. L'industrie cosmétique française se distingue de beaucoup d'autres pays européens en persistant à pratiquer en masse ces tests barbares et en martyrisant au moins la moitié de ces 40 000 animaux. Pourtant, il existe des méthodes alternatives qui n'utilisent et ne sacrifient pas d'animaux et qui sont de surcroît bien moins coûteuses : cultures de cellules et de tissus de peau humaine par exemple, complétées si besoin par des tests sur des volontaires humains (patch-test). Certaines marques y ont recours ou utilisent tout simplement des substances qui ont déjà fait la preuve de leur innocuité. Comme le développement de nouveaux produits élaborés à partir de nouvelles substances continue de passer, en France notamment, et ce malgré la législation européenne qui se profile - avec toutes ses imperfections et lacunes - par une phase de tests cruels sur les animaux, il est vivement conseillé de ne pas acheter les NOUVEAUX produits mis sur le marché.

Législation européenne sur les cosmétiques :

Depuis septembre 2004 : interdiction de tester les produits finis en Europe. Interdiction également de vendre des produits cosmétiques et des ingrédients testés sur animaux si des méthodes substitutives existent et sont validées par l'Europe. De plus, les sociétés qui testent sur des animaux doivent, toujours selon la Directive européenne, réduire le nombre d'animaux utilisés et "raffiner" leur tests.
A partir de 2009 : interdiction de tester en Europe des produits dont les ingrédients (ou combinaison d'ingrédients) ont été testés sur animaux. Interdiction également de vendre des produits et des ingrédients testés sur les animaux, et ce quelle que soit l'avancée de la recherche des méthodes substitutives, sauf pour trois tests : toxicité à doses répétées, toxicité pour la reproduction et toxicocinétique.
A partir de 2013 : interdiction théorique de vendre des produits et des ingrédients testés utilisant ces trois derniers tests. Ce délai pourra être repoussé si des méthodes alternatives n'ont pas été trouvées.


Tous dans la rue et sur les villes côtières dès la mi-juin 2006 pour sensibiliser tout l'été le public aux tests cruels sur les animaux pour les produits de soins.

Plus de détails sur les méandres et la chronologie de cette législation :
- dans le rapport "Les tests sur les animaux dans l'industrie des cosmétiques en France " (que tous les militants BSC se doivent de lire).
http://www.international-campaigns.org/pdf/Tract%20BSC_A5.pdf (pour télécharger le tract au format pdf).

Aucun commentaire: