jeudi 13 avril 2006

Nous sommes pareils

Bernard Werber a dit :

Pour se rendre sympathique à un autre humain à l'occasion d'une conversation professionnelle ou affective, il suffit de mimer ses tics. Ils apparaissent très nettement au moment des repas. Profitez de cet instant pour bien examiner votre interlocuteur. S'il se gratte le menton, grattez-vous le menton. S'il mange les frites avec ses doigts, faites de même, s'il s'essuie souvent la bouche avec sa serviette, faites de même. Posez-vous des questions évidentes comme : est-ce qu'il me regarde dans les yeux quand il parle ?
Est-ce qu'il mange quand il parle ?
Notez s'il prend du pain. Un instant important est celui où la personne sauce avec son pain. Si c'est le cas, empressez-vous de faire de même.

En reproduisant ses tics au moment le plus intime, celui de la prise de nourriture, vous transmettez automatiquement le message inconscient : "Je suis de la même tribu que toi, nous avons les mêmes manières et donc probablement la même éducation et les mêmes préoccupations".

Ok je veux bien. Mais alors :
- Si mon interlocuteur mange plus vite que moi, et qu'il a fini son assiette alors que je n'en suis rendue qu'à la moitié, dois-je tout de même "m'empresser de prendre du pain" au moment où il le fait ?
- Si mon interlocuteur "mange quand il parle", dois-je mimer cette impolitesse, pour voir la conversation terminer dans un bain de postillons de nourriture ?
- Dois-je en conclure que lorsque je parle avec quelqu'un qui se gratte le nez sans cesse, je dois faire de même ?

J'imagine très bien le ridicule de la scène quand la personne en face de moi me demandera : "Ah, toi aussi tu t'es fait piquer le nez par un moustique ?!"...

Aucun commentaire: